AfricaSolar 2014


AfricaSolar 2014

Contexte et Justification

Le continent africain dispose d'importantes ressources énergétiques et variées mais,  seulement un quart (1/4) de sa population a accès à l'énergie moderne et propre.

L'énergie solaire, l'une des ressources énergétiques la plus importante de l'Afrique, est très peu exploitée et la mise en œuvre des projets d'énergie solaire est confrontée aux coûts d'investissements élevés et au faible niveau de développement du marché.

Les procédés de production d'énergie pour assurer les besoins énergétiques de l'Afrique en forte croissance doivent devenir plus durables et préserver l'environnement. La hausse des coûts de l'énergie, l'amenuisement des ressources naturelles et l'impact de l'utilisation excessive des énergies fossiles et des énergies ligneuses sur l'environnement font de l'énergie solaire un investissement stratégique pour la sécurité énergétique et l'avenir de l'Afrique.

Prenant le cas du Burkina Faso, le bilan énergétique montre que plus de 82% de la consommation énergétique provient de la biomasse (bois et charbon de bois) pour les besoins de chauffage, de cuisson et parfois même d'éclairage.

Cet usage excessif des énergies ligneuses entraine une perte d'environ cent mille (100 000) à cent dix mille (110 000) hectares de nos formations naturelles par an. Or, de nos jours, les technologies qui permettent l'exploitation de la chaleur du soleil pour le chauffage et la cuisson sont matures et les équipements solaires peuvent valablement se substituer au bois et au charbon de bois.

Cependant, malgré ce fort potentiel et les opportunités offertes par la ressource solaire, l'on constate que le marché du solaire en Afrique reste très embryonnaire bien que les coûts des technologies connaissent une baisse significative sur le marché international.

Face à ce constat, il importe que des réflexions soient menées par les acteurs en charge de l'énergie et les experts pour une valorisation soutenue de l'énergie solaire en Afrique.

Voir la conférence